Endettement très bas à Crozon, rien n’empêche le Maire d’investir pour les bâtiments du centre social et de l’école de musique

Sam 16 avril 22 / COMMUNIQUÉ : Réaction du groupe Crozon dynamique, écologique et solidaire, suite au conseil municipal à Crozon

Endettement très bas à Crozon, rien n’empêche le Maire d’investir pour les bâtiments du centre social et de l’école de musique

La ville de Crozon présente un endettement au plus bas, ce qui permet au Maire d’investir dans des bâtiments pour le centre social et pour l’école de musique. Les locaux de l’école de musique sont inadaptés et le centre social doit trouver des locaux plus grands au risque de perdre son agreement avec la CAF. L’investissement dans ces deux équipements, importants pour la population et qui sont situés sur Crozon peuvent très bien être portés par Crozon et co-financés par les autres communes au pro-rata du nombre d’adhérents. Crozon, ville centre peut donc mettre la première pierre à l’édifice et doit le faire sans tarder. La CCPCAM pourrait, elle, intervenir en fonctionnement pour le projet intercommunal.

La mairie est compétente sur le social et la culture

La plupart des centres sociaux et des écoles de musique sont soutenus par les Mairies qui portent la compétence sociale et de soutien aux associations. Refuser de financer ces équipements sous prétexte que sont des projets intercommunaux et parce que la CCPCAM a préféré financer l’abattoir et l’assainissement démontre un manque de solidarité et d’intérêt du Maire de Crozon pour les questions sociales et culturelles pourtant essentielles.
Si la ville centre, Crozon, celle qui a le budget le plus conséquent, l’endettement le plus faible et accueille la majeure partie des services au public ne joue pas son rôle de locomotive pour les projets structurants utiles à la population, c’est dommageable pour toute la population.

Oui la CCPCAM investit pour le territoire : la réhabilitation de l’abattoir était indispensable pour continuer de développer les circuits courts dans l’élevage, sinon les éleveurs indépendants n’auraient plus eu de solution d’abattage de proximité. Quant à l’assainissement, en situation critique sur la plupart des communes de l’ouest - situation héritée des équipes précédentes- une gestion en régie mixte avec un service lisible pour l’habitant et des coûts maîtrisés à long terme sont pour nous de bonnes décisions. Si la commune de Crozon n’avait pas été mise en demeure par la préfecture d’arrêter de déverser des eaux usées dans le milieu et de faire les travaux nécessaires, aucun investissement n’aurait été fait sur la commune. L’ancienne municipalité à laquelle mr Berthelot a contribué jusqu’en 2011 a été très légère sur ce dossier et on voit bien que la SAUR n’a pas fait le travail d’alerte et d’expertise attendu. Reprendre la main sur les choix tel que le fera demain la CCPCAM est donc nécessaire et utile à tous les habitants.

La Mairie en a le budget

Au taux d’endettement exceptionnellement bas, rajoutons la vente de l’Hôtel Sainte Marine, de l’Hôtel de la Mer, du terrain du Steir à un promoteur, la commune fait entrer beaucoup d’argent, ce qui lui permettent d’agir pour le bien de tous.
Il ne devrait pas y avoir de freins à ce que Crozon mette la première pierre de l’investissement pour le centre social ou pour l’école de musique selon une clé de répartition juste entre les communes du territoire.
Sur ces dossiers, voir le maire jouer la montre et refuser toute discussion nous semble inacceptable.

Partager cet article

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

-----------

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom